André Manoukian veut révolutionner la musique avec l’intelligence artificielle

Le compositeur co-développe depuis plusieurs mois MatchTune, la nouvelle référence des marchés de la musique. Invité de Tech&Co, André Manoukian est revenu sur l’ambition de son entreprise d’aider les créateurs de contenus par la musique et l’intelligence artificielle.

C’est souvent un gros défi pour les vidéastes et les monteurs : trouver la bonne musique pour leur vidéo. Un problème qui n’est plus un problème grâce à MatchTune. L’entreprise est spécialisée dans l’assistance aux concepteurs de vidéoclips.

Le principe est simple : l’utilisateur mettra en ligne sa vidéo sur la plateforme et en fonction de l’ambiance, l’algorithme choisira la musique la plus adaptée. “La synchronisation se fait en quelques secondes” selon André Manoukian, invité de Tech&Co. Le compositeur de jazz était notamment épaulé par l’ingénieur Philippe Guillaud pour le volet intelligence artificielle.

Lire Aussi :  Les 12 coups de midi : Jean-Luc Reichmann abasourdi par cet aveu de Stéphane !

L’idée n’est en aucun cas de concurrencer les géants du streaming vidéo comme Spotify et Deezer, mais d’aider les créateurs en tous genres : “le but est d’aider les compositeurs à se faire connaître, il y a un nombre exponentiel de talents. 80 000 nouvelles chansons arrivent sur les plateformes chaque jour. comment se fait-on remarquer ? »

L’objectif est également de mieux rémunérer les créateurs de contenus musicaux. Ces derniers peinent souvent à gagner leur vie grâce aux revenus générés sur les plateformes traditionnelles. « Écouter un son 200 000 fois rapporte à l’artiste environ 400 $ avec un service de streaming classique. Avec MatchTune, c’est 50 % pour les artistes et 50 % pour la plateforme », explique André Manoukian.

Lire Aussi :  Le chewing-gum de Nina Simone, relique sacrée de Warren Ellis

800 000 chansons disponibles

L’algorithme s’adapte à toutes les situations afin de pouvoir réduire la durée de la musique ou réduire le tempo si nécessaire. Le logiciel est également capable de gérer la musique en fonction des changements de plans. La compagnie travaille à partir de compositions de musiciens et d’œuvres déclarées. Au total, plus de 800 000 morceaux de musique en partenariat avec 14 maisons d’édition sont répertoriés sur la plateforme.

Une aubaine pour les créateurs de contenu qui sont souvent contraints lors du processus de montage car les plateformes de vidéos en ligne comme Youtube sont très vigilantes sur les choix musicaux des vidéos. La musique connue de tous est en effet soumise au droit d’auteur. Si un utilisateur devait en utiliser un pour sa vidéo, il serait automatiquement bloqué.

Lire Aussi :  La fréquentation des « Amandiers » freinée par l’affaire Sofiane Bennacer

Mais l’intelligence artificielle peut-elle remplacer les musiciens ? Selon André Manoukian, cela ne fait aucun doute. “Le jour où un robot créera et composera une musique digne de ce nom, c’est le jour où il aura mal au coeur”, assure le musicien, qui prône l’intelligence artificielle comme une aide aux compositeurs pour progresser, pas pour les remplacer.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button