Au Brésil, Jair Bolsonaro apparaît publiquement pour la première fois depuis sa défaite

Le président brésilien Jair Bolsonaro (C) assiste après son vice-président Hamilton Mourao (L) et le commandant de l'armée, le général Marco Antonio Freire Gomes, à une cérémonie de remise des diplômes pour les cadets à l'Académie militaire Agulhas Negras à Resende, l'État de Rio de Janeiro, Brésil, Brésil .  26 novembre 2022. - Bolsonaro est revenu à un événement public après plus de trois semaines sans apparition publique après sa défaite électorale face à Luiz Inacio Lula da Silva.  (Photo de TERCIO TEIXEIRA / AFP)
TERCIO TEIXEIRA / AFP Le président brésilien Jair Bolsonaro (C) assiste après son vice-président Hamilton Mourao (L) et le commandant de l’armée, le général Marco Antonio Freire Gomes, à une cérémonie de remise des diplômes pour les cadets à l’Académie militaire Agulhas Negras à Resende, l’État de Rio de Janeiro, Brésil, Brésil . 26 novembre 2022. – Bolsonaro est revenu à un événement public après plus de trois semaines sans apparition publique après sa défaite électorale face à Luiz Inacio Lula da Silva. (Photo de TERCIO TEIXEIRA / AFP)

TERCIO TEIXEIRA / AFP

Jair Bolsonaro a assisté à la première manifestation publique, samedi 26 novembre, depuis sa défaite face à Lula à la présidentielle au Brésil.

BRÉSIL – Les Brésiliens l’ont revu, mais ils ne l’ont pas encore entendu. Reclus et silencieux depuis qu’il a été battu il y a près d’un mois par Lula à l’élection présidentielle, le président brésilien Jair Bolsonaro est réapparu en public pour la première fois. Il a participé à une cérémonie dans une académie militaire le samedi 26 novembre ; mais n’a pas parlé pendant l’événement.

Lire Aussi :  EN DIRECT - "Le soutien du monde civilisé nous renforce", assure le Premier ministre ukrainien sur LCI

Lui-même ancien capitaine de l’armée, il a présidé une cérémonie officielle de remise des diplômes à l’Académie militaire de “Aigles noirs” (Aiguilles Noires) à Resende, dans l’état de Rio de Janeiro.

Vêtu d’un costume sombre et d’une cravate, le visage visiblement affligé, Jair Bolsonaro se tenait aux côtés du vice-président Hamilton Mourao et du ministre brésilien de la Défense Paulo Sergio Nogueira, tous deux généraux. Mais celui qui doit quitter le pouvoir le 31 décembre à minuit, n’a eu aucun mot pour les quelque 400 candidats officiels et autres personnes présentes dans l’état-major militaire.

Lire Aussi :  Un site permettant des escroqueries à grande échelle démantelé dans une...

“Permettez-moi de commencer mon propos en remerciant le président Bolsonaro pour sa présence, qui illumine l’événement par sa présence ici”a déclaré le commandant de l’armée Marco Antonio Freire.

Pourquoi Jair Bolsonaro est-il seul dans sa résidence ?

Depuis la victoire au vote de Luiz Inácio Lula da Silva, Jair Bolsonaro, 67 ans, est pratiquement reclus dans sa résidence officielle à Alvorada. Son agenda est réduit, rythmé par seulement une poignée de rencontres avec des ministres et alliés. Ses comptes sociaux, sur lesquels il a été très actif durant sa présidence, sont inactifs depuis près d’un mois.

Lire Aussi :  Les républicains toujours dans l’impasse à la Chambre après trois jours et 11 tours de vote

Trois jours après les élections, le président brésilien est réapparu dans une vidéo demandant à ses partisans “ouvrir” les rues occupées pour protester contre le résultat du scrutin. Résultat qu’il continue de ne pas reconnaître et contre lequel il a fait appel. Depuis lors, le président de la nation la plus importante d’Amérique latine n’a pas parlé publiquement. Il n’a pas encore participé à la réunion du G20 à Bali, ni à la COP27 en Égypte.

Les conseillers et alliés du président ont donné différentes explications à l’absence de Jair Bolsonaro, évoquant tour à tour une supposée “tristesse” après sa défaite lors du vote, ou une infection bactérienne de la peau d’une de ses jambes.

Certains de ses partisans ont continué à manifester devant les casernes dans différentes villes, exigeant une intervention militaire contre le résultat de l’élection. Selon les médias locaux, Jair Bolsonaro a salué de nombreux partisans rassemblés samedi près de l’académie militaire, rassemblés pour exiger l’intervention des forces armées. “contre la fronde” aux urnes.

Voir aussi sur Le Huff Post :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button