Aurélie Saada quittée brutalement par le père de ses enfants : “Je ne m’y attendais pas”

C’est un groupe qui a fait sensation au début des années 2010 avec un titre accrocheur qui a tourné pendant plusieurs mois. Tirez le tube je t’ai battules Brigittes ont conquis le public français et après plus de dix ans de collaboration et cinq albums, les deux chanteurs ont décidé de se séparer en 2021. Une fin pas vraiment bien vécue par Aurélie Saada qui avait annoncé cette séparation non sans amertume, usant même du verbe. “une goutte“. Mais si elle a subi cette séparation, elle a décidé de poursuivre sa carrière solo et c’est sous son propre nom que l’artiste de 44 ans a sorti son premier album, Cylindres fin octobre et elle sera en tournée à partir de janvier 2023. Si tout va bien dans sa vie professionnelle, c’est aussi le cas dans sa vie privée.

Lire Aussi :  L’activisme écologiste crée un malaise dans les musées

Mère de deux filles, Shalom et Scarlett, Aurélie Saada leur a confié un rôle dans son album en composant les chœurs d’une des chansons. “Pendant l’enregistrement, on s’est tous mis à pleurer”dit-elle dans une interview avec Jeu parisien. Deux filles forcément très importantes dans la vie de l’artiste, mais si elle leur a offert une première expérience certes très fun, elle ne cherche pas à en faire de futures chanteuses. “Ils feront ce qu’ils voudront. Mais c’est vrai qu’ils ont un goût prononcé pour l’écriture et les instruments”il assure qu’il est aussi comédien et réalisateur.

Quand il m’a quitté, je ne m’y attendais pas. Je pensais que j’étais aimé autant que je l’aimais

Si elle est une maman heureuse, Aurélie Saada a connu plusieurs déceptions amoureuses dans sa vie, mais l’une d’entre elles l’a plus blessée que les autres. “J’aime à la folie le père de mes enfants. Quand il m’a quitté, je ne m’y attendais pas. Je pensais être aimé autant que je l’aimais”, confie-t-elle, visiblement déçue de la fin de cette histoire. Malgré son chagrin d’amour, la chanteuse née à Paris a toujours gardé le sourire et la mère semble avoir une idée de pourquoi : “Vous savez, en arabe, Saada signifie bonheur”.

Aurélie Saada s’est également confiée sur cet amour passé sur une photo qui lui est consacrée dans Sortie du jour “J’étais jeune quand je l’ai rencontré, je pensais qu’il savait tout, c’est lui qui m’a poussé à prendre un autre nom pour chanter, ça fait onze ans qu’on est ensemble et on a eu deux enfants, je pensais que j’étais heureux et je compris que ce n’était pas quand il est parti”dit l’artiste, qui parle de cette séparation dans la chanson Un coeur brisé. “Je croyais alors que ma vie était derrière moi et que je ne pouvais plus accéder au bonheur. Mais on ne se doute pas de la force qu’on a et comment on peut se réinventer après une perte, quelle qu’elle soit”conclure sur le sujet.

Lire Aussi :  Pontarlier. De Pontarlier à Paris, l’histoire étonnante de Thomas Morel, créateur de jeux de société

Retrouvez l’article sur Aurélie Saada dans le dernier numéro de Jeu parisien publié le 17 novembre 2022.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button