Des membres de l’Université de Montréal sont nommés à l’Ordre du Canada

Les nouvelles nominations à l’Ordre du Canada ont été annoncées le 29 décembre. Des professeurs et diplômés de l’Université de Montréal comptent parmi les récipiendaires de l’un des prix les plus prestigieux au pays.

L’Ordre du Canada a été créé en 1967 pour reconnaître les réalisations exceptionnelles, l’engagement exceptionnel d’une personne envers la société ou sa contribution extraordinaire au développement de la nation. Trois diplômes sont décernés chaque année : Compagnon, Officier ou Membre.

Il y a parmi les nominés François Santhélemy14e chancelier de l’Université de Montréal, intronisé pour sa contribution à l’innovation dans les technologies de pointe en électronique et pour sa contribution à la diversité entrepreneuriale au pays.

Enseignants

Marie-Dominique Beaulieu, Le poste de professeur honoraire du Département de médecine familiale et de médecine d’urgence est désigné pour être un pionnier de la médecine familiale au Canada en tant que clinicien, éducateur et chercheur spécialisé en soins primaires.

Chercheure associée au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté du Centre universitaire intégré de santé et de services sociaux Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, elle est considérée comme une pionnière de la médecine familiale au Québec et Canada. Tout au long de sa carrière, elle a milité pour la reconnaissance du rôle important que jouent les médecins de famille dans les systèmes de santé et de soins primaires. Elle a mené plusieurs grands mouvements qui ont eu un impact public important, comme l’abandon des examens de santé annuels par les professionnels de la santé et les médecins de famille au profit d’une approche préventive adaptée aux étapes de la vie du patient et aux facteurs de risque spécifiques, ainsi que la création d’une culture de la prise de décision fondée sur des politiques de santé fondées sur des données probantes et sur la prise de décision clinique. Elle a été présidente du Collège des médecins de famille du Canada de 2012 à 2013 et membre du conseil d’administration de la Fondation pour l’avancement de la médecine familiale de 2018 à 2020. Aujourd’hui encore, elle s’implique dans des causes qui lui tiennent à cœur. Depuis décembre 2019, il est membre du comité de coordination du Réseau international francophone de responsabilité sociale dans le domaine de la santé, participe aux activités du groupe de travail de recherche. Elle est également médecin experte en médecine familiale et en soins primaires pour l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux du Québec. En 2013, elle a obtenu le diplôme de docteur ès sciences honoris causa de l’Université Laval et est devenu Chevalier de l’Ordre national du Québec en juin 2019.

Lire Aussi :  Espace Presse - Prix Irène Joliot Curie pour Bérengère Dubrulle, femme scientifique de l’année

André H. Caronprofesseur émérite au Département des communications, nommé « boursier » pour la recherche novatrice qu’il a menée sur l’impact des médias et des nouvelles technologies sur les enfants et les jeunes.

André H. Caron est l’un des membres fondateurs du Département de communication de l’Université de Montréal, qu’il a présidé de 1985 à 1991. Il y enseigne à partir de 1972 et est ordonné prêtre en 1985.

Le rôle des médias dans la vie des jeunes et des enfants est l’un de ses domaines de recherche favoris. L’expérience qu’il a acquise l’a amené à travailler avec l’Office de la protection du consommateur sur un projet d’interdiction de la publicité destinée aux enfants. Il a également participé au développement de contenus télévisuels de qualité pour les jeunes, notamment l’émission Les débrouillards, ainsi qu’à la création du Réseau d’éducation aux médias (maintenant HabiloMédias).

Ancien titulaire de la Chaire Bell d’études interdisciplinaires en nouvelles technologies, il a mis sur pied le Centre d’études interdisciplinaires en nouvelles technologies et le Groupe de recherche sur la jeunesse et les médias.

Le professeur Caron a publié de nombreux livres et co-écrit des ouvrages de référence tels que The Child Wellbeing Handbook et The Encyclopedia of Cell Phone Behaviour.

Régulièrement invité à titre d’expert dans les journaux, les émissions de radio et de télévision, il veille à ce que la question de la jeunesse et des médias continue d’être débattue dans notre société.

Professeur agrégé du professeur clinicien du Département de psychiatrie et de narcologie Patricia Garelnommée Fellow pour ses contributions à la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et pour avoir établi un programme unique axé sur les arts et le processus créatif.

Lire Aussi :  Sports Story : la sortie surprise de Noël tourne au vinaigre - Actu

Le Dr Garel a terminé ses études de médecine à Paris, en France. Elle a d’abord été embauchée comme professeure adjointe de clinique à l’Université McGill, travaillant à l’Hôpital Douglas de 1986 à 1990. Elle a ensuite rejoint le département de psychiatrie de l’hôpital Sainte-Justine en 1991, où elle travaille toujours. Responsable des activités académiques et de l’enseignement de 1994 à 2002, présidente du CMDP, puis chef du département de psychiatrie au CHU Sainte-Justine de 2002 à 2012, elle a participé activement à la formation continue des médecins et des groupes d’intervenants en santé mentale.

L’expertise clinique du Dr Garrell se situe dans le domaine de l’adolescence, avec un fort intérêt pour les soins aigus, l’hospitalisation et l’évaluation de diverses approches thérapeutiques.

Constatant depuis plusieurs années les difficultés et les besoins particuliers des adolescents et jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale, ainsi que la rareté et l’insuffisance des ressources qui leur sont destinées, Dre Patricia Garrel, en collaboration avec des intervenants psychosociaux et des professionnels du milieu artistique , a créé le programme Espace Transition en 2009. Le projet vise à favoriser la réinsertion sociale des jeunes aux prises avec des troubles mentaux, en utilisant l’art et le processus de création.

Professeur au Département d’études artistiques et d’études cinématographiques André Gaudreau reçoit un insigne d’officier pour ses contributions pionnières aux études cinématographiques et à l’histoire du cinéma en tant que chercheur visionnaire et leader de l’éducation.

Titulaire de la Chaire du Canada en études cinématographiques et médiatiques, il est un chercheur prolifique et l’une des figures de proue des études cinématographiques au Canada. Il est à l’origine de plusieurs projets innovants. Il est notamment l’un des cinq fondateurs de l’International Association for the Advancement of Early Film Studies. Il apparaît également à l’origine du Groupe de recherche sur l’émergence et la formation de l’identité médiatique, qui étudie depuis 2018 les implications de l’innovation technologique pour l’identité cinématographique. On lui doit également la création du laboratoire CinéMédias, où il dirige depuis 2015 le Partenariat international de recherche sur l’ingénierie et les technologies du cinéma. Au cours de sa carrière, il a collaboré avec plusieurs spécialistes. Il a entre autres cofondé l’Observatoire du cinéma québécois avec le réalisateur et producteur Danny Herrault en 2007. Avec le professeur Olivier Asselin, il a développé le premier programme de doctorat en études cinématographiques au Canada. Plus récemment, il a collaboré avec les professeurs Santiago Hidalgo et Isabel Reynold pour créer le partenariat international cinEXmedia, une initiative interdisciplinaire qui réunit les sciences humaines et fondamentales pour analyser les habitudes contemporaines à l’écran. Il a reçu une reconnaissance internationale et a reçu un certain nombre de prix prestigieux. Nommé camarade Guggenheim en 2013, élu membre de la Société royale du Canada en 2014 et fait chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française en 2016. Conseil des arts et sciences humaines du Canada en 2018. Il a également reçu deux doctorats honorifiques, le premier en 2019 de l’Université Paul-Valérie Montpellier 3 et le second en 2021 de l’Université de Rennes 2.

Lire Aussi :  Journée spéciale avoir 20 ans en 2022, Rémi éleveur aux Angles

Diplômés

Stéphane Laportequi a obtenu son diplôme de la Faculté de droit en 1982, a été élu membre pour une brillante carrière créative en tant que concepteur, réalisateur, écrivain, chroniqueur et producteur.

Il est diplômé du département d’histoire de la Faculté des arts et des sciences en 1976. Michel Ouimeta été nommé membre pendant de nombreuses années d’excellence dans le journalisme, y compris en tant que journaliste international Presse.

Dr Stanley Volantdiplômé de la Faculté de médecine en 1994, a été choisi comme membre en raison de sa carrière exemplaire en tant que premier chirurgien autochtone au Québec et pour l’inspiration qu’il apporte aux jeunes générations des Premières Nations.

Donateurs

Cher philanthrope et homme d’affaires talentueux, Pierre Lasondediplômé de l’Institut polytechnique en 1971, a été nommé officier en raison de ses nombreuses années de contribution à l’industrie aurifère et de l’étendue de ses activités philanthropiques, notamment dans les domaines des arts et de l’éducation.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button