En Côte-d’Or, un réseau d’entraide pour les patrons qui ont tout perdu

Les patrons qui vont bien peuvent aider les patrons qui vont mal. Alors pense association “60 000 rebonds”
qui accompagne et met en selle les chefs d’entreprises confrontés à la faillite, la liquidation judiciaire.
Cette association, présente dans toute la France, a été fondée en début d’année en Côte-d’Or. Il soutient actuellement 21 chefs d’entreprise qui ont perdu leur entreprise et leur emploi.
Aujourd’hui, « 60 000 rebonds » demande aux patrons qui vont bien, quelle que soit la taille de leur entreprise, de les rejoindre. Sophie Gauthey, la dirigeante de cette association veut créer un “club d’affaires de rebond”. Le rendez-vous aura lieu ce jeudi 8 décembre, au Bistrot de Norges-La-Ville. La soirée se tient sur invitation, et une trentaine d’entreprises ont promis leur présence.

Logo bleu de la France

Si je suis un entrepreneur dont la société se porte bien, que puis-je gagner à cette action solidaire ?

Sophie Gauthey, animatrice de 60 000 Rebonds en Côte-d’Or :
D’une part, c’est lier l’image de votre entreprise à notre cause, à nos valeurs. Et puis soudain créer une chaîne de solidarité entrepreneuriale. Une entreprise qui nous donnera par exemple 2 000 euros nous permettra d’accompagner l’entrepreneur pendant un an.

En plus du soutien financier, doit-on apporter un soutien à la gestion ?

Grâce à un engagement efficace, une entreprise peut devenir volontaire. Par exemple, un salarié de l’entreprise peut devenir parrain ou marraine, voire expert de l’entreprise, pour permettre à l’entrepreneur de se reconstruire et créer une nouvelle entreprise, mais aussi pour discuter de la viabilité de son projet.

Y a-t-il vraiment besoin en Côte-d’Or aujourd’hui de tendre la main aux chefs d’entreprise qui ont perdu leur emploi, leurs activités ?

Le besoin est grand, car on sait qu’après la crise du covid, de nombreuses entreprises ont profité du prêt garanti de l’Etat, le fameux PGE. C’est juste que maintenant on doit rembourser ça à PGE, et ça va être beaucoup plus compliqué. Là, on s’attend à une augmentation du nombre de procédures collectives, en particulier des liquidations judiciaires.

Vous a-t-on parlé de ces difficultés de remboursement ?

Oui, oui, cela devient un vrai problème car certaines entreprises, notamment avec l’augmentation des ressources énergétiques, on constate que beaucoup d’entreprises qui n’ont pas eu de problèmes de liquidités jusqu’à présent sont aux prises avec des problèmes financiers.

Bureaux pour 60 000 Rebonds en Côte-d’Or sont à Dijon
et à noter, l’association va ouvrir une antenne pour la Saône et Loire, le lancement aura lieu mercredi 19 décembre prochain à la Chambre de Commerce de Chalon-sur-Saône.

Source

Lire Aussi :  Économie | Retraites : le gouvernement veut aller "au-delà de 1 100 euros" minimum pour les carrières complètes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button