Énergie. Arnières-sur-Iton lance son plan d’économie

La consommation énergétique de l'Escale interroge
La consommation d’énergie à l’arrêt interroge ©DB

Après plusieurs semaines de travail, des informations auprès de divers organismes, des analyses, des rencontres avec le conseiller commun à l’énergie de l’agglomération Évreux Portes de Normandie et des réunions du groupe de travail sur la sobriété énergétique, Dominic Ummenhowerl’édile déléguée aux grands projets s’exprimait lors de la dernière séance du conseil municipal d’Arnières-sur-Iton (Eure), près d’Évreux, en décembre dernier.

Éduquer les utilisateurs

Une occasion de rappeler les objectifs de sobriété énergétique : maîtriser les finances communales, contribuer à réduire la consommation nationale d’électricité pour éviter les coupures de courant, montrer l’exemple de la commune, marquer les fantômes pour inciter les habitants à des comportements vertueux.

D’abord le stade

A Arnières-sur-Iton, les plus énergivores semblent être, et par ordre décroissant : l’éclairage public, une halte et un complexe qui comprend un stade, un stand de tir et une salle de sport. Ces trois pylônes représentent à eux seuls 80 % de l’électricité consommée. Les écoles et les cantines sont les plus gros consommateurs de gaz. Le débat a porté sur la réduction de l’utilisation de l’éclairage public et de l’électricité dans le stade ; la réduction des consommations à l’Escale semble plus difficile à réaliser, ce bâtiment est neuf et répond aux normes énergétiques. Il faudra cependant analyser le fonctionnement de la pompe à chaleur dont les coûts de fonctionnement semblent assez élevés.

Lire Aussi :  Essai vidéo - Dacia Spring électrique 2023 : mini restylage, maxi inflation

Éclairage approprié

Plusieurs propositions ont été avancées pour réduire le coût de l’éclairage public : arrêt total, révision des tranches horaires, remplacement des lampes sodium par des LED, modification de l’installation en les remplaçant par des lampadaires à détecteurs, fractionnement des horaires d’éclairage.

Lire Aussi :  ExxonMobil veut empêcher la taxation des « surprofits » des géants énergétiques en Europe

Le maire Alain Comont souhaite que la restriction soit progressive en fixant l’éclairage aux horaires des bus, à savoir de 20h à 6h, proposition qui a été acceptée, ainsi qu’un arrêt complet du 1er mai au 30 septembre.

Pour des raisons de sécurité, des secteurs seront toutefois arpentés pour les rues de la Grosse Aulne et de la Grande, qui sont empruntées par les usagers à pied du stade qui reviennent après la tombée de la nuit.

Début janvier, une réunion avec les usagers du stade et des équipements est prévue pour les sensibiliser aux économies qu’il convient de réaliser en ce lieu. Des sous-compteurs seront créés pour quantifier la consommation de chaque activité.

Films : actuellement sur Actu

Des subventions adaptées à la consommation

Dans un deuxième temps, le transfert des coûts générés par la consommation d’électricité avec l’ajustement des subventions pour responsabiliser les utilisateurs sera examiné.

Lire Aussi :  Pourquoi les prix des croquettes pour animaux risquent d'exploser en 2023

L’isolation de certains bâtiments communaux est prévue pour 2023. Les dossiers de financement sont prêts, avec un plan de financement identique pour chaque dossier : financé à 40% par l’Etat (DETR), et le reste financé par l’EPN à 50% et la commune en 2023. 50% (prix sans taxes). Ils concernent la mairie (pour 5 830,98 €), le stade (pour 16 657,51 €), le club-house (pour 22 447,50 €) et le jardin d’enfants (pour 16 657,51 €).

Cet article vous a-t-il été utile ? N’oubliez pas que vous pouvez suivre La Dépêche Évreux dans Mes Actualités. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button