Gers : une convention pour une meilleure évaluation financière des entreprises

nécessaire
La CCI a signé mercredi 9 novembre une convention avec la Chambre des commissaires aux comptes du Gers, visant à mieux apprécier la situation des entreprises avant une éventuelle cession.

Surtout, dans notre branche on observe un constat démographique constant : « une grande partie des entrepreneurs approchent de l’âge de la retraite », pointe Rémi Branet, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Gers. Qui dit retraite dit souvent délocalisation de l’entreprise. Une opération délicate qui nécessite à la fois une longue préparation et une évaluation neutre et minutieuse, ce qui n’est pas toujours le cas. “Les commerciaux ont souvent du mal à trouver quelqu’un en qui ils ont confiance”, explique David Martinelli, coordinateur du projet création/reprise et transmission d’entreprise chez CCI.

Lire Aussi :  Les ventes de GPU subissent la plus forte baisse trimestrielle depuis 2009

Manque de temps, de conseil ou de recul : les concessionnaires peuvent donc être peu ou pas accompagnés dans leurs démarches. Pourtant, une évaluation rigoureuse et neutre s’avère déterminante à l’approche de la vente. La CCI a donc décidé de nouer un partenariat avec l’Ordre des experts-comptables du Gers afin de proposer une offre d’expertise “tout à fait indépendante et transparente pour le vendeur”, selon Patrice Laborde, co-président de l’association. “Un comptable diplômé qui accompagne le vendeur depuis plusieurs années aura certainement un avis beaucoup moins objectif qu’un autre collègue qui viendra le voir d’un œil neuf”, explique Clément Joly, autre coprésident de l’association.

Lire Aussi :  10 plateformes métaverse pour se lancer avec son entreprise

“Cette initiative est très visible dans la profession”

Grâce à ce nouvel accord, signé mercredi au siège de la CCI du Gers à Auch, les entreprises cédées peuvent être jugées rationnellement en fonction de leur rentabilité. « On va mesurer la valeur d’une entreprise notamment par sa capacité à s’autofinancer sur une durée de 5 à 7 ans, explique Clément Joly. Deux services sont proposés : le tarif standard à 850 euros et le second plus avancé à 1400 euros. Des tarifs jugés plus que raisonnables pour ce nouvel appareil précurseur dans le département. “Cette initiative est très visible dans la profession”, se sont réjouis Patrice Laborde et Clément Joly. La CCI et la Chambre des commissaires aux comptes du Gers espèrent que ce partenariat permettra de réaliser “une dizaine” d’expertises par an, ce qui, selon les cosignataires, est un objectif “cohérent et réaliste”.

Lire Aussi :  Mia Lahlou Filali: cheffe d'entreprise, numéro un du médicament générique en Afrique
Pour plus d’informations, contactez la CCI Gers au 05 62 61 62 61 ou rendez-vous sur gers.cci.fr.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button