Guerre en Ukraine : Les autorités pro-russes vont procéder à des évacuations sur la rive orientale du Dniepr

Les autorités pro-russes de la région de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, ont annoncé vendredi qu’elles évacueraient les personnes handicapées de la ville de Kakhovka dans le cadre d’un plan de relocalisation des civils sur la rive orientale du Dniepr.

Le mois dernier, la Russie s’est retirée de la rive ouest du fleuve, où se trouve la ville de Kherson, lors du plus grand retrait de troupes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine fin février.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Pourquoi l’armée russe ne peut-elle plus lancer d’offensives terrestres à grande échelle ?

Lire Aussi :  Le Royaume fixe de nouvelles règles dans ses relations internationales: Diplomatie, le temps de la fermeté

Le Dniepr est devenu la première ligne principale, et la lutte entre les Ukrainiens et les Russes est intense entre les deux rives.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine: la Russie a retiré une partie de ses troupes de la ligne de front près de Kherson, selon Kyiv

L’administration d’occupation russe de Kakhovka a déclaré que les personnes alitées ou handicapées seront emmenées dans la ville d’Henichesk, dans le sud-est de l’Ukraine.

« Prenez soin de vous et de vos proches »a déclaré l’administration dans un message sur l’application de messagerie Telegram, exhortant les gens à s’inscrire pour les évacuations.

Lire Aussi :  le président dissout le Parlement, qui le destitue dans la foulée

Une hotline spéciale a été mise en place pour les personnes qui doivent être évacuées.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : 13 000 soldats ukrainiens sont morts depuis le début de l’invasion russe

Un opérateur de cette “hotline” indique au téléphone que les évacuations se font sur la rive est du fleuve, notamment dans les secteurs d’Olechky et de Nova Kakhovka.

“Depuis le 20 octobre, la loi martiale est en place. Tous les civils ont été évacués”dit l’opératrice en répondant aux appels.

Lire Aussi :  "Nous pouvons regarder l'avenir avec confiance", espère Alain Berset - rts.ch

A lire aussi :
Guerre en Ukraine – Jusqu’à 2 500 soldats par mois : Washington prévoit d’accélérer considérablement la formation des soldats ukrainiens

L’opérateur fait référence à la loi martiale décrétée par le président russe Vladimir Poutine pour la région de Kherson et trois autres régions partiellement occupées d’Ukraine qui ont été proclamées partie intégrante de la Russie, une décision dénoncée par les pays occidentaux.

Avant de quitter Kherson, l’armée russe a évacué des dizaines de milliers d’habitants lors d’opérations décrites par Kiev comme “déportation forcée”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button