ITW/Le Mag – Emmanuel Hubert : «La page Nairo Quintana a été tournée…»

directeur général de Team Arkea-Samsic, Emmanuel Hubert accordé une interview à L’actualité du cyclisme Samedi 10 décembre. A la veille de la journée des supporters et de départ pour un stage en Espagne avec tous les coureurs et le staff, le Breton s’est notamment exprimé sur la très belle saison 2022 réalisée grâce à sa formation et qui s’est soldée par une adhésion – officialisée depuis par le Syndicat. Cycliste International (OPC) – dans World Tour. Outre l’examen des performances de Warren Barguil, Mathis Louvel et un autre Kévin Vauquelinle natif de Saint-Malo (51) a également évoqué les aspects beaucoup plus négatifs de 2022, à savoir le cas NairobiQuintana et la blessure grave de Nacer Bouhanni, mais aussi évoqué les principales recrues pour 2023 et l’exercice qui s’ouvrira dans quelques semaines. maintenance

Vidéo – Emmanuel Hubert, directeur général d’Arkéa-Samsic !

“Il y a de bonnes et de belles choses qui ont été créées pour Arkéa-Samsic en 2022”

Emmanuel Hubert, quel bilan faites-vous de cette saison 2022 qui restera dans l’histoire de votre formation ?

Le bilan est bon, tant sur le plan sportif, mais aussi sur le plan humain. Et puis il y a cette entrée dans le WorldTour, qui doit être très satisfaisante. Ensuite, comme je le dis toujours, ce n’est pas une fin en soi. Le but du jeu n’est pas d’être là, c’est d’y rester et de bien exister. Pour remonter à 2022, ce dont je me souviens, c’est de la grande victoire de Warren (Barguil) à Tirreno-Adriatico, même si toutes les victoires sont belles. Il y a du bon et du beau qui ont été créés pour Arkéa-Samsic en 2022.

Pour votre équipe et votre structure, que va changer cette augmentation du WorldTour ?

On fera toutes les courses qui concernent la Ligue des champions si on compare ça à un sport comme le football. Ensuite, notre programme 2023 aura de nombreuses similitudes avec celui qui était le nôtre en 2022, sauf que nous ferons les trois Grands Tours alors que nous n’en avons fait que deux cette saison. Au niveau de notre structure, ça ne changera pas grand-chose non plus, nous étions déjà équipés en nombre de coureurs et en staff. Nous finirons en 2023 avec environ 105 salariés au sein de l’équipe Arkéa-Samsic. Nous sommes une vraie PME, une vraie entreprise.

“On ne connaît pas le bout du bout avec Matîs Louvel…”

Quand tu as recruté Warren Barguil en 2018, c’était vraiment un coureur d’étape, mais maintenant on a l’impression qu’il a changé et qu’il est devenu plus un spécialiste de la course d’un jour quand on regarde ses résultats ?

Lire Aussi :  Cyclo-cross - CDM - Pauline Ferrand-Prévot : «Je ne sais pas ce que j'ai»

Oui, il secoue bien, c’est le fil conducteur de son année, mais il n’oublie pas non plus les courses par étapes. L’appétit vient en mangeant, et surtout ça doit rester un jeu pour Warren, ça doit être amusant. Dans les courses d’un jour, il a vraiment les ressources physiques et mentales pour s’exprimer, mais nous n’avons pas encore dit notre dernier mot sur les classements généraux et Warren en est pleinement conscient. Vous pouvez le voir réapparaître.

A 23 ans, Matîs Louvel a réalisé le 20e sur le Tour des Flandres (17e) et le 20e sur Paris-Roubaix (15e) en 2022, mais a aussi fait une belle démonstration sur la Course des raisins en fin de saison. Jusqu’où le voyez-vous aller ?

On ne connaît pas la fin de la fin avec Matîs et je pense qu’on aura encore de très, très belles surprises avec lui en 2023. Il est physiquement très fort, avec un mental forgé pour toutes ces courses flamandes, même si on le sait. que vous avez aussi besoin de chance dans ces courses. En tout cas, s’il y a une chose qui lui va bien, c’est son physique.

“Kévin Vauquelin a toutes les qualités pour être le grand coureur français du Grand Tour”

Et vous attendiez-vous à voir Kévin Vauquelin cette année cette année ?

Kevin, c’est une très agréable surprise. On connaissait sa capacité à rouler très vite, on l’a vu en piste et en contre-la-montre, mais on se rend aussi compte maintenant qu’il passe bien les bosses, et même certains cols. Kévin doit continuer à pratiquer ce qu’il sait faire, à savoir le contre-la-montre, et il doit devenir encore meilleur dans les montées, et puis on ne sera pas à l’abri d’avoir de très bonnes surprises avec lui dans des étapes comme Paris-Nice. Rien n’est encore sûr, c’est une certitude, mais il a toutes les ressources physiques pour faire une très, très belle carrière. La haute montagne ? Ça ne me fait pas peur, et lui non plus.

Le futur grand coureur français du Grand Tour, peut-être alors Kévin Vauquelin ?

Je ne sais pas, mais ce qui est certain, c’est qu’il a toutes les qualités pour le faire et le devenir. Mais cela demande du travail, du travail et encore du travail, et un peu de chance aussi. Si Kévin travaille et respecte le plan de carrière triennal que nous avons établi avec lui, il a de réelles compétences pour le faire.

“Nacer Bouhanni sera de la partie en 2023, c’est sûr”

La saison 2022 a été très positive pour Arkéa-Samsic, mais il y a aussi quelques points noirs, à commencer par le cas de Nairo Quintana. Que retenez-vous de son passage dans votre équipe ?

Lire Aussi :  Fernandez champion si… Ogura champion si… – GP Inside

La page s’est tournée, on a fait ce qu’il fallait faire en toute intelligence, mais il faut toujours en tirer quelque chose de positif et essayer de voir les points qui ont été faits. Il a su transmettre certaines données aux jeunes cavaliers pour leur apprendre l’approche du métier. Mais voilà, comme je le disais, la page se tourne et laisse place à ces jeunes et à la nouvelle ère Arkéa-Samsic.

L’autre point noir de 2022, mais pour tout autre chose, c’est Nacer Bouhanni, qui a subi une terrible chute en avril sur le Tour de Turquie et a vu sa saison s’y terminer. .

C’est un grand détriment au niveau de satisfaction. Nacer est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup de respect car il sait ce qu’il veut et donc j’ai toute confiance en lui pour 2023. Même s’il a peut-être un peu peur au début, je sais qu’il ira bien, je sais qu’il ira récupérer. toutes ses capacités, et je pense que Nacer Bouhanni existera à nouveau en 2023. C’est un amoureux du maillot, un amoureux de son sport, et puis c’est un gagnant. Il sera de la partie, c’est certain. Il débutera la saison en bonne et due forme, avec toutes ses capacités mentales et physiques. Il veut et il a un programme.

“Clément Champoussin ? On a le temps d’y croire”

Il y aura sept arrivées en 2023 au sein du Team Arkéa-Samsic, dont Clément Champoussin et Andrii Ponomar. Comment voyez-vous le potentiel de ses deux pilotes ?

Comme Kévin Vauquelin, même s’il est un peu plus âgé (Champoussin 24 ans, Vauquelin 21, éditeur), Clément a de nombreuses possibilités. Il sait piloter sa moto, il est très agressif, il sait encaisser les bosses, il n’est pas mauvais sur les chronos… on a le temps de croire en lui et de penser qu’il va faire une belle saison. . Quant à Andrii, il est l’un des meilleurs coureurs de sa génération. Il bénéficiera d’une bonne structure et d’un bon suivi. Il a de la volonté, il a déjà fait de belles choses depuis ses débuts professionnels. C’est un beau diamant, il reste encore quelques petites choses à polir, mais nous avons toutes les raisons de croire aux possibilités qu’il montre.

Nairo Quintana n’a pas été remplacé en termes de profil et de qualité. Vous avez essayé de prendre Romain Bardet et Guillaume Martin, mais ça n’a pas marché. Avez-vous également été vu à l’étranger ?

Lire Aussi :  WSBK, Alvaro Bautista ne descend pas de son nuage : "je vais avoir une place dans l’histoire de Ducati pour toujours"

Non. J’ai ce projet de connaître les possibilités des jeunes que nous avons recrutés il y a quelques années, et aujourd’hui nous avons de très belles choses. Maintenant il faut que ça sorte, il faut que ça sourie, et je pense que Champoussin, Louvel et autre Vauquelin, ça doit pouvoir s’exprimer. Autour d’eux, il y a des juristes comme Warren Barguil, Hugo Hofstetter, Nacer Bouhanni et bien d’autres, et nous avons la volonté de réaliser de grandes choses. Il y a des places de leaders à prendre dans le cyclisme français, il y a des choses à faire.

“Warren Barguil sur le Giro, je n’avais pas besoin d’être convaincu”

Il y aura du nouveau en 2023 pour l’un de vos coureurs, car Warren Barguil a annoncé qu’il participerait en Italie pour la première fois de sa carrière, avec pour objectif de remporter une étape pour entrer dans le circuit fermé des vainqueurs des trois Grands Prix 2023. tournées.

Warren affiche ses ambitions. Pendant de nombreuses années, il aspirait à participer au Giro, et cette année, nous avons la capacité et la possibilité de lui offrir ce Giro d’Italia. A lui maintenant d’y exercer ses talents et d’essayer de s’exprimer sur l’étape du Giro, sachant qu’il y a certaines étapes de l’édition 2023 qui lui conviennent parfaitement. Fallait-il être convaincu ? Il n’a pas fallu me convaincre, d’autant plus qu’il y a la possibilité de faire deux Grands Tours d’affilée, donc, s’il n’y a pas de problème physique, de faire le Giro et le Tour de France dans la même année.

“Une victoire d’étape dans le Tour de France n’est pas une obsession”

Votre équipe n’a jamais remporté d’étape du Tour de France en huit participations. Est-ce que ça devient une obsession ?

Non, ce n’est pas le cas. Et je pense qu’à partir du moment où ça le devient, ce serait encore plus dommageable. Ça viendra quand ça viendra. Je rappelle à chaque fois qu’il y a deux ou trois équipes qui gagnent à elles seules une dizaine d’étapes, donc ça laisse peu de marge aux autres. Il faut y croire et ne pas baisser pavillon.

Que peut-on souhaiter au Team Arkéa-Samsic pour 2023 ?

Le meilleur existe en termes de résultats sportifs, avec un réel épanouissement pour mes coureurs, mon staff et moi-même. Avoir un programme sûr et sécurisé pendant trois ans nous apportera la tranquillité d’esprit car il n’est jamais facile de pêcher des invitations. Et puis garder le socle et l’ADN que je veux donner à mon équipe, c’est-à-dire qu’on est une famille.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button