La chute d’un ex-agent spécial du FBI, soupçonné d’avoir agi pour le compte d’un milliardaire russe

Charles McGonigal, ancien agent spécial chargé de la division de contre-espionnage du FBI à New York, quitte le tribunal de New York, le 23 janvier 2023.

La cupidité a été fatale à Charles McGonigal. Cet ancien enquêteur de haut rang de la police fédérale (FBI) a été arrêté le 21 janvier à son arrivée à New York en provenance du Sri Lanka en raison de ses liens avec le milliardaire russe Oleg Deripaska. Le bureau du procureur du district sud de New York a publié lundi un long communiqué révélant cette affaire spectaculaire, qui concerne le sommet de l’establishment policier. La qualité des informations sensibles auxquelles le suspect a eu accès et l’ampleur des soupçons pesant sur lui dans deux enquêtes distinctes confèrent à sa carrière un caractère exceptionnel. Un deuxième homme, Sergey Shestakov, traducteur assermenté devant les tribunaux, a également été arrêté. Les deux ont plaidé non coupable lors de leur comparution devant le tribunal lundi.

Lire Aussi :  Journée internationale des migrant-e-s : Une reconnaissance
A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Aux États-Unis, l’autre “guerre” contre la Russie concerne les comptes offshore, les villas et les yachts

“Les oligarques russes tels qu’Oleg Deripaska exercent une influence néfaste dans le monde entier au nom du Kremlin et sont associés à des actes de corruption, d’extorsion et de violence, explique Michael Driscoll, directeur adjoint du bureau du FBI à New York, où Charles McGonigal a longtemps travaillé. M. McGonigal et M. Shestakov, tous deux citoyens américains, ont agi au nom de Deripaska et ont frauduleusement utilisé une entité américaine pour dissimuler leurs activités, en violation des sanctions américaines. » M. Deripaska figure sur la liste des personnalités russes sous sanctions américaines depuis 2018.

Lire Aussi :  l'armée ukrainienne dit avoir abattu 47 des 55 missiles russes tirés jeudi

L’agent spécial Charles McGonigal, 54 ans, a travaillé au FBI entre 1996 et 2018. Les deux dernières années, il était responsable de la division de contre-espionnage au bureau de New York. En tant que tel, il a supervisé et participé aux enquêtes sur les oligarques russes, en particulier Deripaska.”, indique le communiqué. Sergey Shestakov, 69 ans, est un ancien diplomate soviétique puis russe, naturalisé américain et converti à l’interprétation. C’est lui qui a mis McGonigal en contact, par e-mail, avec un représentant d’Oleg Deripaska aux Etats-Unis. L’agent spécial a ensuite obtenu un stage pour la fille de ce représentant, dans la police de New York.

Lire Aussi :  Le jury de la 19ème édition du festival international du film de Marrakech annonce son palmarès

Punis de décennies d’emprisonnement

En 2019, un an après le retrait de l’agent spécial, les deux hommes ont œuvré en faveur de Deripaska pour obtenir – sans succès – son retrait de la liste des personnes sanctionnées. McGonigal a été payé comme consultant par un cabinet d’avocats à New York, après avoir rencontré le milliardaire à Londres, puis à Vienne. La pandémie aurait compromis leurs efforts, selon l’acte d’accusation, sans plus de détails.

Il vous reste 62,59% de cet article à lire. Les éléments suivants sont réservés aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button