la gestion du cas Benzema interroge

Ce qui suit après cette annonce

L’annonce du forfait de Karim Benzema, et l’étonnement qu’elle a provoqué chez de nombreux observateurs de l’équipe de France, a laissé place à un quiproquo. Le joueur madrilène était-il prêt à reprendre l’entraînement collectif avec ses coéquipiers ? La question mérite d’être posée. La gestion du retour du Ballon d’Or 2022 est sur toutes les lèvres et Samir Nasri a été le premier à ouvrir le débat, s’exprimant dans le plateau de Chaîne +.

Selon l’ancien joueur professionnel devenu consultant, le dossier Karim Benzema aurait dû être mieux géré pour le mettre dans les meilleures conditions pour la phase à élimination directe sans précipiter son retour à la compétition. “Je pense que la direction était mauvaise avec lui, c’est un joueur spécial qui a besoin d’une attention particulière. Nous n’avions pas nécessairement besoin de Benzema pour l’Australie, la Tunisie et le Danemark.”a notamment déclaré Samir Nasri.

Lire Aussi :  PSG : pour prolonger, Mbapp a sign le plus gros contrat de l'histoire du sport - Football

Un forfait blessure et évitable?

Visiblement très énervé, l’ancien joueur de Marseille, Arsenal et City entre autres, a poursuivi son coup de gueule. “C’est un joueur qui vous fait passer au niveau supérieur et donc on avait besoin de lui pour les matches à élimination directe. Ne le poussez pas, c’est un joueur la saison dernière qui a joué près de 60 matchs, c’est normal qu’il ressente une certaine fatigue, il a 34 ans. Je ne pense donc pas qu’il était nécessaire de faire pression pour ce début de compétition.” conclut-il amèrement.

Il faut dire que Samir Nasri s’est entretenu au téléphone avec Karim Benzema peu après l’annonce de son forfait, et l’attaquant du Real Madrid était clairement “désappointé”, selon les aveux du consultant, qui pointe du doigt la responsabilité du staff médical de l’équipe de France dans ses propos. En effet, il répète surtout à deux reprises qu’il vaudrait mieux ne pas “pousser” reviens trop tôt D’autant qu’après ses déclarations, des détails sur l’arrivée du madrilène à Clairefontaine sont apparus dans les médias.

Lire Aussi :  Parlons MotoGP : La MotoGP en danger ?

Panneaux de signalisation?

On apprend notamment que Karim Benzema est arrivé au point de rendez-vous de l’équipe de France et que le joueur du Real Madrid a immédiatement entamé un programme de récupération adapté. Très appliqué, le principal intéressé semblait bien parti pour le premier rendez-vous des Bleus face à l’Australie mardi. Pourtant, le doute n’a jamais été complètement levé dans la tête de l’entraîneur, Didier Deschamps, qui a pris très au sérieux le cas de son attaquant.

Lire Aussi :  Circuit européen 2022/ 2023 : 150 000 dollars garantis pour les joueurs, l'Open de France confirmé

Outre sa mauvaise forme physique, le comportement de Karim Benzema à Clairefontaine aurait pu mettre la puce à l’oreille du staff médical de la sélection tricolore. Distant et troublé, le joueur madrilène n’était pas au mieux de sa forme et cela se voyait, selon les dernières informations de nos confrères de L’équipe. La gestion de son dossier commence donc à semer le doute, notamment dans l’entourage de l’attaquant du Real. Malheureusement la suite de l’histoire est désormais connue, les doutes se sont concrétisés et l’équipe de France a perdu l’un de ses meilleurs atouts offensifs. Il est maintenant temps de comprendre comment cette situation n’a pas pu être évitée.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button