PrimaPrix déstock l’alimentaire à des prix records en France

Dans les rayons de la nouvelle enseigne PrimaPrix à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, une cliente, légèrement voûtée et aux cheveux blancs vaporeux, examine les détergents. Un vendeur conseille : “C’est moins cher que l’autre, tu peux faire 38 lavages, c’est mieux !” L’homme rit et pousse la canette de Skip dans son chariot. Ici, les clients ont les yeux rivés sur les prix qui, selon l’entreprise, sont de 20 à 40 % moins chers qu’ailleurs. Sa recette ? Acheter en grande quantité et surtout déstocker. “Nous donnons une seconde vie à des millions de produits périssables”, nous décrit chez PrimaPrix. L’entreprise explique qu’elle rachète les surplus de production des industriels ou des produits ayant changé d’emballage.

Lire Aussi :  l’application Yuka dédouanée en appel à Aix-en-Provence

La marque espagnole a ouvert ses premières boutiques en France, en région parisienne. D’Action à Nous, les acteurs du déstockage sont nombreux en France, mais très peu proposent des rayons alimentaires complets, ce qui est la spécialité de Prima-Prix. A l’heure où les prix augmentent dans les supermarchés, la chaîne – avec 175 magasins et un chiffre d’affaires de 138 millions d’euros en Espagne – peut rapidement trouver ses clients. Côté PrimaPrix, après quatre ouvertures en Ile-de-France en 2022, l’agrandissement ne serait pas à l’ordre du jour.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button