Prix de l’énergie : 10 milliards d’euros d’aides aux entreprises disponibles à partir de ce samedi

nécessaire
Pour permettre aux entreprises de faire face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement met en place un programme de sauvetage de 10 milliards de livres sterling à partir de ce samedi 19 novembre. Cahier de cours.

Plus encore que les particuliers, les entreprises se préparent à l’envolée des factures d’électricité et de gaz. Pour les aider et éviter les fermetures et les licenciements, le gouvernement mobilise 10 milliards d’euros d’ici 2023. Artisans, PME ou grandes entreprises peuvent en profiter. Le service d’assistance ouvrira samedi prochain, le 19 novembre 2022.

Lire Aussi :  Les entreprises, maillon essentiel de la lutte à venir pour préserver la biodiversité

Qu’est-ce qui aide ?

Les entreprises pourront profiter des augmentations mensuelles. L’aide est limitée à 4 millions d’euros, mais peut aller jusqu’à 50 voire 150 millions d’euros pour les grandes entreprises énergivores exposées à la concurrence internationale. L’aide sera proportionnelle à l’augmentation de la facture de gaz ou d’électricité. Ce dispositif vient en complément du bouclier tarifaire créé pour les TPE disposant d’un compteur électrique d’une capacité inférieure à 36 kVA.

Comment ça marche ?

Le ministère de l’Economie souhaitait un dispositif “plus efficace, plus simple et plus rapide”. Pour en profiter, les chefs d’entreprise doivent se connecter dès ce samedi sur le site de l’administration fiscale : impots.gouv.fr. Il est possible d’y faire une simulation. Seules les factures d’énergie 2022 et 2021 (et parfois EBE) doivent être soumises. Bercy s’engage à verser l’aide 10 à 15 jours après l’appel du chef d’entreprise. L’aide actuelle couvre la période juin-juillet-août et septembre-octobre 2022. Novembre-décembre 2022 devra attendre début 2023.

Lire Aussi :  Une entreprise de Québec à la rescousse de Volkswagen à Las Vegas

Quelles sont les conditions?

Pour la période de demande d’aide, le prix de l’énergie payé par l’entreprise devait augmenter de 50% par rapport au prix moyen payé en 2021. Et les dépenses énergétiques en septembre 2022 devaient être supérieures à 3% du chiffre d’affaires 2021. Ces conditions s’appliquent aux artisans, PME ou agriculteurs par exemple.

Lire Aussi :  L’Observatoire de la Maturité Data des entreprises dévoile les résultats de son enquête 2022

Pour les très grandes entreprises éligibles à une aide de 50 ou 150 millions PLN, les dépenses énergétiques en 2022 doivent représenter plus de 3 % du total. de 2022. De même, l’entreprise doit présenter un excédent brut d’exploitation négatif ou une diminution de 40 % dans la période au cours de laquelle elle demande l’aide.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button