Quentin Pacher : «J’ai gagné en confiance et en certitudes»

C’est un coureur qui monte et pourrait faire une très belle saison en 2023 ! Après un exercice 2022 réussi, notamment avec ses 2e et 4e places sur les scènes du Tour d’Espagneainsi que ses deux top 10 d’étape lors de la Tour de Pologne, Quentin Pacher revient sur sa première saison avec l’équipe Groupama-FDJ.De son statut au sein de l’effectif à la découverte du niveau WorldTour, en passant par ses ambitions pour 2023, l’ancien coureur du B&B Hotels-KTM longtemps confié dans une interview à sa formation.

Vidéo – Quentin Pacher termine deuxième d’une étape de La Vuelta 2022

“Je ne dirais pas que je suis très satisfait”

“Je suis satisfait de cette première saison. Pour moi, c’était une étape importante dans ma progression chez les professionnels. J’ai eu des résultats toute la saison et l’équipe est venue me chercher car ils connaissaient ma régularité, c’est ce qui les intéressait. […] Mais je ne dirais pas que je suis très satisfait, car je n’ai pas encore gagné de course.”, il dresse un bilan. Il parle aussi de son début de saison et de sa déception de ne pas faire partie de l’équipe qui a participé au Tour de France.

Lire Aussi :  Formule 1 | De la Rosa : L'Espagne vit un 'deuxième âge d'or' en F1

Il y a tout un tas de courses WorldTour que je n’ai jamais faites et auxquelles je voulais participer. En fait, durant la saison, je n’ai pas trop pensé au Tour avant d’aborder la préparation finale. J’étais vraiment concentré sur ce qui se passait maintenant. Parce que quand je suis allé à Milan-San Remo, c’était une découverte. Quand j’ai fait le Tour de Catalogne, c’était une découverte. Quand je suis allé dans les Ardennes, c’était le premier depuis trois ans. Tout ça pour dire que le Tour n’était pas une obsessionil explique.

Lire Aussi :  Beach Race - Europe - Samuel Leroux, 3e : «Ça roule de plus en plus vite»

“Je sais que l’équipe me fait confiance, qu’ils croient en moi”

Le coureur de 30 ans évoque également son avenir et ses ambitions. “C’est difficile à dire, mais j’espère encore quelques années !”il répond lorsqu’on lui demande combien de temps il va progresser. “Mentalement, je pars avec la même ambition de continuer à progresser et de me rapprocher de ce qui me manque : la victoire. […] Je sais que l’équipe a confiance en moi, qu’ils croient en moi, et j’espère que nous y arriverons ensemble.”. Il est également revenu sur le rôle qu’il devait jouer au sein de l’effectif de la Groupama-FDJ dirigé par Marc Madiotet surtout sur les responsabilités qu’il devait assumer.

Lire Aussi :  Laurance, Bonnamour... quid des coureurs de B&B Hotels-KTM ?

“Le mot responsabilité implique qu’il ne faut pas se manquer, cela donne un côté leadership. Cependant, j’ai plus l’impression qu’on m’a donné des libertés plutôt que des responsabilités. […] Il y a des leaders dans l’équipe comme Arnaud (Démare), David (Gaudu), Thibaut (Pinot), ou Stefan (Küng) qui ont eux-mêmes de vraies responsabilités.”. Enfin, le coureur originaire de Libourne, en Gironde, emporte les points positifs de 2022. “Je pense que j’ai pris confiance. J’ai eu des confirmations et j’ai eu des certitudes sur mon niveau, sur ce que je pouvais accomplir et ça me donne du coup plus de motivation pour la saison prochaine”, achevé Quentin Pacher.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button