Richesse : les inégalités de patrimoine toujours aussi marquées en France

La richesse des ménages est plus équitablement répartie entre les individus. C’est le principal enseignement de la dernière publication de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), publiée ce mercredi 25 janvier. Début 2021, la moitié des ménages les plus aisés vivant en France possédait 92 % du patrimoine total de l’ensemble de la population. D’une manière générale, les 5 % et 1 % des ménages les plus riches possèdent 34 % et 15 % du patrimoine total de tous les ménages. Par rapport à 2018, cette répartition des richesses est globalement stable.

>> Notre service – Économisez jusqu’à 300 euros par an, grâce à notre comparateur de taux bancaires

Pour rappel, le patrimoine total est le montant total des actifs détenus par un ménage. Il est évalué avant déduction de tout prêt. En 2021, le patrimoine brut moyen d’un ménage en France était de 177 200 euros, avec un patrimoine net de 124 800 euros. Globalement, il est composé en moyenne d’actifs immobiliers (62%), d’actifs financiers (21%), d’actifs professionnels (11%) et d’actifs résiduels – automobile, électroménager, bijoux, objets d’art (6%). Mais cette répartition varie fortement selon le niveau de revenu des Français. Par exemple, l’Insee note que le patrimoine des 1 % des ménages les plus riches est plus hétérogène que celui de l’ensemble de la population.

Lire Aussi :  Piste - France - Thomas Boudat : «Un titre individuel qui fait du bien»

La richesse augmentera jusqu’à 60 ans

Autre indicateur qui illustre les disparités du pays : 10 % des ménages disposent au minimum de 176 300 euros de patrimoine total, tandis que les 10 % les plus bas disposent d’un maximum de 4 400 euros. Les 1 % des ménages les plus riches disposent d’au moins 2,24 millions d’euros de patrimoine total.

Lire Aussi :  Soursdey France, le marché de Noël Français de Siem Reap

Lire la suite

Doctolib, Ledger, Lydia… les start-up françaises adorées des investisseurs

Même si, en moyenne, le capital financier total représente 21 % du patrimoine total des ménages, ce ratio varie fortement selon le niveau de revenu. La plupart des ménages modestes disposent en effet d’un patrimoine diversifié, comme le montant de leur compte courant ou certains actifs de leur Livret A. D’autre part, les Français fortunés possèdent divers actifs tels que des maisons. Comptes d’Epargne (CEL), Plans d’Epargne Salariale (BEE, Perco) ou Plans de Retraite (PER), Assurance Vie ou Titres (Actions, Obligations, Fonds etc.). D’autres disparités sont d’autant plus marquées que les 10 % des ménages les moins riches disposent d’un maximum de 400 euros, tandis que les 10 % des ménages les plus riches disposent d’un minimum de 150 000 euros, soit 344 fois plus.

Lire Aussi :  une cyberattaque cible l'hôpital André-Mignot, les urgences quasiment fermées

Enfin, l’enquête de l’INSEE indique que le patrimoine des ménages continue d’augmenter, en moyenne, jusqu’à 60 ans, avant de diminuer légèrement. Logiquement, l’écart entre patrimoine brut et patrimoine net est relativement plus important pour les moins de 30 ans (43 200 € vs 71 200 €), puisque 92 % des accédants doivent rembourser le prêt. En revanche, seuls 2% des 70% ou plus sont encore endettés. Ces derniers ont un patrimoine net moyen de 343 800 euros.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button