sept nouveaux lieux à découvrir en 2023

Culturel, galerie d’art, musée et monument… Voici sept nouveaux lieux à Paris, Bobigny ou Meudon pour faire la fête, étudier, apprendre ou se retrouver.

Césure, une friche culturelle sur l’ancien campus de la Sorbonne Nouvelle

Photo Victor Houillon

Retrait de l’infocom et des cours de langues pour les étudiants, place à des projets socioculturels ouverts au grand public. L’équipe d’Urban Plateau associée à Yes We Camp (anciennement Les Grands Voisins) a transformé les 25 000 mètres carrés du campus universitaire Sorbonne Nouvelle, laissés vides après son déménagement, en espace culturel. L’espace est partagé entre 180 associations, artistes et artisans avec une part importante de projets destinés aux jeunes et aux réfugiés. L’amphithéâtre de 400 pupitres accueillera des conférences et débats sur le thème de l’économie sociale et solidaire, et l’ancienne bibliothèque accueillera un espace cantine-buvette ainsi qu’un espace polyvalent dédié à l’événementiel. Les visiteurs peuvent également se promener dans la cour pour admirer divers stands et installations.
affinons-nous, 13 rue de Santeuil, 5ᵉ. Vernissage le 15 février.

Hangar Y, un nouvel espace festif et créatif en forêt de Meudon

Photo Salvador Banyo

La fête est dans la clairière ! Situé à l’orée de la forêt de Meudon, surplombant le lac de Chalais, le Hangar a pour vocation d’attirer les Franciliens à la recherche d’un nouvel environnement festif, plus grand et plus vert. La fondation Art Explora travaille à la rénovation de cet ancien hangar aéronautique de 3 000 mètres carrés, datant de l’Exposition Universelle de 1878, afin d’offrir “des ponts entre l’art, la science et la nature”. Au menu : DJ sets au coucher du soleil, expositions et performances artistiques sur les thèmes du vol, de l’air, de l’écologie, ou encore des nouvelles technologies.
Hangar en Y, avenue de Trivaux, Meudon (92). Ouverture prévue en mars.

L’ancienne gare de déportation de Bobigny transformée en mémorial

L'ancienne gare de déportation de Bobigny, aujourd'hui transformée en mémorial, ici en 2012.

L’ancienne gare de déportation de Bobigny, aujourd’hui transformée en mémorial, ici en 2012.

Photo de Henri Perrot

C’était le point de départ du premier convoi français en direction d’Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp de concentration du Troisième Reich. Quatre-vingts ans plus tard, à l’occasion de cet anniversaire funeste, la ville de Bobigny transforme son ancienne gare de déportation en mémorial afin de passer “de l’oubli à la reconnaissance”. Constitué d’un promontoire aménagé en jardin paysager, agrémenté d’un point d’accueil, l’espace proposera également un parcours pédagogique invitant les visiteurs à emprunter les pistes et suivre une partie du parcours emprunté par les déportés.
Mémorial de l’ancienne gare de déportation de Bobigny, 151, avenue Henri-Barbusse, Bobigny (93). Ouverture prévue le 18 juillet.

La Maison Poincaré, un musée dédié aux mathématiques

Maison de Poincaré

Avis aux mathématiciens et aux curieux de science. Plus de dix ans après le lancement du projet, l’Institut Henri-Poincaré inaugurera enfin son musée des mathématiques cet été. Les 900 mètres carrés de l’ancien laboratoire Jean-Perrin, prix Nobel de physique en 1926, seront répartis entre un espace d’exposition sur l’histoire de la discipline et une salle d’animations ludiques qui mettra en lumière l’utilisation des mathématiques dans diverses domaines de la physique. la vie quotidienne. C’est pourquoi les enseignants, les étudiants et les citoyens sont invités à venir “comprendre l’influence des mathématiques sur notre société”, a annoncé Sylvie Benzoni, la directrice de l’institut.
Maison Poincaré, musée des mathématiques, 11, rue Pierre-et-Marie-Curie, 5ᵉ. Ouverture prévue cet été.

Marché gourmand aux Docks de Saint-Ouen

La future halle des Docks de Saint-Ouen sera ouverte 7j/7, de 8h à minuit.

La future halle des Docks de Saint-Ouen sera ouverte 7j/7, de 8h à minuit.

Salle Saint-Owen

Un marché de produits issus du circuit court, des restaurants servant une cuisine locale et internationale, une salle pour les événements, un espace de coworking, une école de cuisine et une scène pour les jeunes talents locaux. Ce sont les activités proposées par la future halle des Docks de Saint-Ouen, un espace culturel et « gourmand » de 12 000 mètres carrés, ouvert 7 jours sur 7, de 8h à minuit. L’exploitation du site a été confiée au collectif La Lune rousse, actuellement en charge de Ground Control, qui aura pour mission de développer des actions culturelles et de sensibilisation au développement durable. On a hâte de savoir s’il réussit à reproduire l’ambiance cool et chaleureuse du troisième lieu parisien.
La Halle – Les Docks de Saint-Ouen, cours des Lavandières, Saint-Ouen (93). Ouverture prévue en septembre 2023.

La Maison Gainsbourg

L'ancienne maison de Serge Gainsbourg.

L’ancienne maison de Serge Gainsbourg.

Photo d’Alay

Tu écoutes Je t’aime… moi non plus, réalisée en format piano-bar, en buvant un cocktail en l’honneur de Serge Gainsbourg, sera bientôt possible. Après plus de trente ans d’attente, la Maison Gainsbourg ouvre ses portes aux mélomanes et fans de cette légende de la chanson française. Au numéro 5 bis rue de Verneuil (7ᵉ), les visiteurs peuvent déambuler dans l’ancien appartement de la star, conservé tel quel par sa fille Charlotte. Et au numéro 14, le Gainsbarre proposera une programmation de concerts, d’expositions et de conférences centrées sur la vie de l’artiste. En journée, vous pourrez y prendre votre petit déjeuner ou déjeuner léger et, le soir, l’espace se transforme en bar dansant pour danser jusque tard dans la nuit au rythme de Javanais.
La maison de Gainsbourg, 5 bis et 14, rue de Verneuil, 7ᵉ. Ouverture prévue en 2023.

La galerie d’art Hauser & Wirth réside à Paris

Projet de galerie d'art Hauser & Wirth, dans l'ancien bâtiment Europe 1.

Projet de galerie d’art Hauser & Wirth, dans l’ancien bâtiment Europe 1.

Hauser & Wirth

C’est l’une des inaugurations les plus attendues du monde de l’art parisien. Pour son 30e anniversaire, la galerie suisse Hauser & Wirth débarque dans la capitale et s’offre les services de l’architecte argentin Luis Laplace, qui transformera l’ancien bâtiment d’Europe 1, dans le 8ᵉ arrondissement, en une galerie d’art de 800 mètres carrés. mètres. , répartis sur quatre étages. L’exposition inaugurale mettra en lumière les œuvres des plus grands talents accompagnés par Hauser & Wirth, tels que Cindy Sherman, Louise Bourgeois ou Alexander Calder.
Galerie Hauser & Wirth26 bis, rue François Iereuh, Paris 8ᵉ. Ouverture prévue en 2023.

Lire Aussi :  "La Princesse de Zanzibar", un petit bijou au-dessus de la fange

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button