Serge Bromberg, le patron de Lobster Films, condamné à un an de prison ferme après l’incendie mortel de Vincennes

Producteur Serge Bromberg, le 15 janvier 2011, à Los Angeles (USA).

Dans la nuit du 10 au 11 août 2020, la Cour des sentiments et des criminels a rendu le verdict dans l’affaire de l’incendie de films nitrate qui a fait deux morts à Vincennes (Val-de-Marne). Créteil a rendu son verdict mardi 24 janvier.

Les juges ont frappé fort, condamnant Serge Bromberg, patron de Lobster Films, figure de proue du cinéma traditionnel et propriétaire de ces films hyperinflammables, à cinq ans de prison, dont une société qui les possédait en violation de la loi. Un immeuble d’habitation où l’incendie s’est déclaré. Bien que la peine de cette année ait été organisée en résidence surveillée sous surveillance électronique, le tribunal a rejeté les demandes du parquet, qui avait requis une peine de quatre ans de prison pour le producteur, dont une institution, en novembre 2022. , et condamné sa société à une amende de 150 000 euros, sans compter l’indemnisation des victimes.

Lire Aussi :  Équipe de France. Comme Paul Pogba, ces Bleus ont manqué une Coupe du monde à cause d’une blessure

“Meurtrier! », À la fin du procès, la sœur d’une des victimes a criée Plate-forme. Une deuxième victime a été retrouvée brûlée vive dans son appartement. “Pour les victimes, il est insupportable que mon client soit en vie et que leurs proches soient morts, L’avocat de la défense Emmanuel Mercinier-Pandalacci est d’accord, Serge Bromberg, chemise noire, costume sombre, masque noir sur le visage. Mon client aurait mis vingt ans, mais ça ne suffirait toujours pas, et c’est normal. »

Étourdissement défensif

L’entente n’a pas complètement masqué le choc dans le camp de la sécurité. En attendant de recevoir les motifs du jugement – la préparation d’un texte peut prendre un certain temps, souvent au-delà des dix jours accordés pour faire appel, M.e Mercinier-Pantalacci a prudemment décidé de le faire. “Nous connaissons la peine, mais pas la raison retenue par le tribunal, L’avocat s’explique. Quand vous vous défendez, les gens pensent que vous êtes dans le déni. M. Si Bromberg n’a pas nié sa responsabilité dans ce drame, et s’il était pleinement conscient des conséquences auxquelles ces événements ont conduit, il est important que nous soyons compris. Nous voulons vérifier si nous avons entendu parler des lacunes du Centre national du cinéma. »

Lire la suite: L’article est réservé à nos abonnés Incendie meurtrier à Vincennes : histoire d’une passion cinéphile et combustible
Lire Aussi :  "Capital a été payé combien par l'Office de tourisme ?", "Ils nous vendent du rêve", "C'est carrément un écran publicitaire" : les twittos choqués par un reportage élogieux sur Dunkerque

Serge Bromberg plaide coupable à des accusations d’homicide involontaire, d’homicide involontaire, de mise en danger de la vie et de destruction gratuite de biens par le feu. “action générale uniquement”, Donne ses conseils. Quant à l’indemnisation, la procédure civile se poursuivra le 9 juin devant la Division de l’indemnisation des préjudices corporels.

Lire Aussi :  Macron, Le Pen, Mélenchon... SONDAGE. Voici ce que donnerait la présidentielle aujourd'hui

Vous devez lire 22,75% de cet article. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button