XV de France – Ethan Dumortier à l’aile, treize joueurs ménagés… Les Bleus sont en place à Capbreton

XV DE FRANCE – Le XV de France est aux Landes à Capriton pour une séance de préparation qui dure moins de deux semaines et amènera les Bleus au premier match du tournoi en Italie en février. 5.

Depuis dimanche soir, la délégation tricolore a posé ses valises à Gabridan et sur les rivages landais, jusqu’au 3 février, Antoine Dupont et ses troupes vont préparer le prochain grand événement qui les attend, le prochain match des 6 Nations. . “Par rapport aux Marcos, en termes de température, Ça ne changera pas grand-chose, s’amuse l’ailier lyonnais Ethan Dumortier. En amont, ce que vous ne voyez pas, c’est que l’ensemble du staff s’est donné beaucoup de mal pour nous mettre au mieux. Nous sommes seuls dans un hôtel privatisé (Le Paya, ndlr). La salle de musculation de Marcoussis a été complètement transformée ici. Nous avons des vestiaires, tous des ordinateurs pour travailler sur la stratégie d’équipe. En fait, nous sommes comme Marcoses, le but est de trouver quelque chose de différent, car une partie de la préparation de la Coupe du monde se fait à Gabridan. Après cela, vous n’avez plus besoin de vous sentir ailleurs. Tout est arrangé pour la performance et pour que nous soyons dans la meilleure humeur.”

Les joueurs du XV de France lors d'un stage à Gabridan

Les joueurs du XV de France lors d’un stage à Gabridan
RAGPRAMA – PABLO ORDAS

Depuis lundi, les Bleus se sont retrouvés pour divers ateliers tandis que Fabian Calthier et Antoine Dupont étaient à Londres pour une conférence de presse pour animer le match. “L’objectif est de réunir 42 joueurs d’équipes différentes dans un groupe, une équipe”, explique le troisième ligne rochelais Paul Boudhent. ‘Hier.’ Plus tard, ce mardi après-midi, les Tricolores ont ouvert leur première séance d’entraînement à la presse sur la pelouse du Gabridan Sports Park.

13 joueurs ont été sauvés, dont Ntamack et Dupont

A 1h30, les Bleus ont enchaîné divers ateliers contre les espoirs des voisins de l’Olympique Biarritz. Alors que les trois quarts des joueurs travaillaient sur les lancements offensifs, les attaquants travaillaient spécifiquement sur les phases de frappe et de contact.
Cependant, de nombreux joueurs ont été dispensés de s’asseoir. Tous les Toulousains (Julien Marchand, Cyril Bayle, Anthony Gelonch, Thibaut Flament, Pierre-Louis Barassi, Melvin Jaminet, Antoine Dupont et Romain Nadamac) ont été épargnés, à l’exception de Thomas Ramos et François Cross. Pas de dernières quatre villes autour du gazon du Stade Municipal.
L’ailier droit rochelais Uini Atonio, le Français Sékou Macalou et les Montpelliérains Paul Willemse, Yacouba Camara et Bastien Chalureau étaient également au repos mardi après-midi. “Absent, c’est dérangeant, oui et non. On y voit une opportunité, acquiesce Boudehent. Il faut s’exprimer, montrer ce qu’on sait faire, et c’est l’occasion pour les anciens de voir de nouveaux visages.”

Le Carrég et Dumortier avec Ficove, Benat, Ramos…

Au cours de la session, les Hubs ont travaillé en deux groupes. Notamment, Nolann Le Garrec a arbitré en mêlée tandis qu’Ethan Dumortier s’est glissé sur l’aile gauche dans une équipe qui comprenait Matthieu Jalibert, Gaël Fickou, Damian Penaud ou Thomas Ramos. Demain, le premier entraînement “haute intensité” du camp aura lieu à 14h. Il faut voir un peu plus de clarté sur les joueurs susceptibles de débuter le tournoi en Italie le 5 février.

Source

Lire Aussi :  France - Angleterre | Cette fois, l'Angleterre y croit : "On est arrivé au Mondial en se disant qu'on pouvait le gagner"

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button